L’exposition Klimt à l’Atelier des Lumières

La place du numérique dans le domaine de l’exposition est une question qui me passionne. Il ouvre des possibilités intéressantes. L’exposition sur Van Gogh a beaucoup fait parler d’elle. Je n’ai jamais eu la chance de pouvoir la visiter, quand bien même j’admire cet artiste-peintre. Un autre artiste pour lequel j’ai un enthousiasme sans limite est Gustav Klimt dont j’adore l’oeuvre. Je ne pouvais donc pas manquer cette nouvelle exposition… Une expérience totalement inédite pour moi.

L’Atelier des Lumières est un espace d’exposition totalement dédié à l’art numérique. L’espace disponible est relativement impressionnant et très bien exploité durant les projections, permettant à la fois de s’asseoir, déambuler et varier les points de vue. Le maître-mot est immersion. Dans quoi ? Dans les peintures et les oeuvres de l’artiste qui

 

sont mises en scène pour proposer quelque chose de totalement nouveau autour du travail de Klimt, produisant presque une autre oeuvre d’art. Il y a des réinterprétations, des rapprochements faits, des choix esthétiques…

Pour ma part, je n’ai pas vu de dénaturation de ce peintre de la Sécession viennoise. Au contraire, j’ai redécouvert son oeuvre et son caractère parfois poétique, ses sublimes portraits qui magnifient les femmes. C’est un spectacle absolument magique et magnifique auquel l’Atelier des Lumières nous convie. L’effet est des plus réussi et j’ai réellement eu l’impression d’évoluer dans les tableaux, de me perdre dans l’univers de Klimt. La vidéo est projetée non seulement sur les murs, mais elle anime également le sol, plaçant le visiteur dans une bulle hors du temps. L’immersion est totale et ce fut une expérience absolument fantastique. J’ai été émerveillée d’un bout à l’autre de la projection. C’est à la fois étonnant et merveilleux, montrant que le numérique peut avoir un côté fantastique et renouveler la scénographie d’exposition. Je regrette d’autant plus d’avoir manqué Imagine Van Gogh. Je ne doute pas que ce type d’événements se représentera.

La projection se fait aussi au son d’une musique d’opéra ou de musique classique. L’expérience est vraiment totale pour le visiteur. Je vais même plus loin en disant que l’Atelier des Lumières, qui a ouvert très récemment (en avril 2018), propose une oeuvre d’art totale qui mélange peinture, sculpture, musique, numérique…

L’exposition Klimt sera présentée jusqu’en novembre avec le programme court sur un autre artiste autrichien, Hundertwasser. Quand à la création contemporaine, Poetic_AI du collectif Ouchhh, elle est visible jusqu’à fin août. Elle est renversante également et vous propulse directement dans le futur. Pour pouvoir avoir une idée de ce que le lieu peut donner, je vous invite à faire un petit tour sur le site internet de l’Atelier des Lumières.

Publicités

11 réflexions au sujet de “L’exposition Klimt à l’Atelier des Lumières”

  1. Bonjour !
    Joli billet ! J’ai déjà entendu parler (en bien) de l’Atelier des Lumières, mais je n’ai pas encore eu l’occasion d’y aller. Cette manière d’exposer est très intéressante. Avec en fond sonore de belles musiques, ce doit être une expérience unique.
    Klimt oblige, à l’exposition ‘Couples modernes’ au Centre Pompidou-Metz, il y a un coin sur le couple Klimt-Flöge. C’est assurément moins riche que cette exposition-là, mais c’est déjà quelque chose

    J'aime

    1. Bonjour Vincent et merci beaucoup pour ton message. J’en avais aussi tellement entendu parler et toujours en bien que je ne pouvais pas passer à côté lors de mon passage à Paris. Je suis tellement triste de manquer cette exposition du Centre Pompidou. Il y a un certain nombre de couples mythiques que j’adore (Klimt, bien entendu, mais aussi Frida Kahlo…).

      J'aime

      1. De Kahlo, il n’y a pas grand chose. Quant à Klimt, ce sont surtout des ‘croquis’, ce n’était pas vraiment ce à quoi je m’attendais. Ainsi seras-tu peut-être moins déçue 😀 .
        (ce qui ne veut pas dire que l’exposition n’est pas bien : il y a notamment un coin ‘Murnau’ qui m’a beaucoup plu avec les couples Jawlensky-von Werefkin et Kandinsky-Münter ; aussi le coin ‘Duchamp’ pour l’humour des titres)

        J'aime

  2. J’adore les expositions comme ça, j’avais fait une exposition sur un impressionniste au même endroit (j’avais 10 ans et je ne me rappelle plus de l’artiste) et j’en garde un excellent souvenir.
    Grâce à ton article, je vais me chauffer pour prendre des places !

    J'aime

  3. Je vous remercie pour cet article si bien écrit qu’on s’y croirait. A vous lire, j’avais déjà l’eau à la bouche mais quand j’ai ouvert le lien vers le site officiel j’ai quand même pris une claque. Quelle merveille ce doit être, ce lieu d’exposition ! Dommage que je sois loin de Paris, cependant je note sans hésitation l’adresse dans ma liste des choses à voir au cours de ma vie.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s