Ma dernière année en tant qu’étudiante…

D’ici quelques jours, je vais poser mes valises pendant quelques mois pour ma deuxième année de master. C’est aussi ma dernière année en tant qu’étudiante. La réalité m’a frappé de plein fouet et j’ai eu besoin d’en parler. J’ai commencé à évoquer ma vie d’étudiante à travers une série d’articles sur mon année en Erasmus à Dublin et un petit autre sur mon cursus universitaire.

Cette rentrée sonnera ma dixième année sur les bancs de l’université où j’ai enchaîné deux licences (une en droit et une autre en histoire de l’art, un première année de master Conception et réalisation de projets culturels et une deuxième en conservation et gestion des collections d’art et d’histoire. Il était peut-être temps de tourner la page et d’aller de l’avant et j’ai encore du mal à me faire à cette idée.

À lire également : Mon parcours universitaire un brin chaotique

Quel est mon état d’esprit avant la rentrée ?

J’aurai aimé ne pas y penser avant encore quelques semaines, pour profiter un maximum de cette dernière rentrée universitaire, une période que j’ai toujours adoré et durant laquelle je prends plus facilement de nouvelles résolutions. Pourtant, je suis à la fois terriblement excitée de commencer une nouvelle vie et de faire un pas dans la vie active. D’un autre côté, même en connaissant le monde du travail, car j’ai travaillé quasiment tous les étés depuis mes dix-huit ans et parfois même pendant l’année, je ne me sens pas forcément prête et préparée, que ce soit personnellement ou par l’université. Je me sens un peu submergée pour le moment et je me pose énormément de questions.

Se préparer à la fin des études ?

C’est la première question que je me pose. Dois-je me préparer au passage de la vie étudiante à la vie active ? Comment ? J’ai envie d’entreprendre certaines démarches avant la fin de mes études pour éviter de me retrouver sans rien à la fin de l’année. Je compte revoir entièrement mon CV, par exemple. Pourquoi pas m’inscrire sur des réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn ? Pour le moment, tout cela reste un peu flou dans mon esprit. Du coup, je note les idées qui me viennent, les questions que je me pose, les points qu’il faut que je creuse…

Que faire après ?

Cette-là, j’en l’entends souvent et pas seulement par moi-même. Il est vrai que de nombreuses possibilités peuvent s’ouvrir à moi, et, à l’heure actuelle, je ne sais pas vraiment quelle voie choisir : chercher un travail, passer le concours de commissaire-priseur ou celui de conservateur du patrimoine, tenter d’autres concours de la fonction publique ayant un grade en dessous et évoluer en interne… Je ne veux pas me fermer aux possibilités qui peuvent s’offrir. Cependant, je me fixe jusqu’au mois de décembre pour tenter d’éclaircir ce point, car je dois aussi réviser, me remettre à jour sur certains sujets comme le droit, en approfondir d’autres (je ne connais strictement rien au mobilier, par exemple).

Cette dernière année ne s’annonce pas de tout repos. En plus des cours, du mémoire et du stage, la question de l’après va également se poser.

Avez-vous des conseils, des retours d’expérience ?
Publicités

8 réflexions sur “Ma dernière année en tant qu’étudiante…

  1. Bonjour !
    Le conseil que je donnerais est de ne surtout pas stresser. Encore moins dès maintenant. C’est plus facile à dire (en l’occurrence à écrire) qu’à faire, je le sais. Toujours est-il que la dernière année de master est probablement la plus belle année universitaire (elle l’a été pour moi en tout cas), inutile de te polluer inutilement l’esprit avec du stress.
    Tout viendra, tout se fera, progressivement. Peut-être même sans que cela soit recherché. Un cours qui va te passionner. Un conseil. Un contact. Ton stage. Que sais-je encore.
    Retravailler son CV peut être une bonne idée. Encore que tu as vraisemblablement du en faire récemment pour tes inscriptions. Quoi qu’il en soit, il y a des plate-formes officielles gratuites qui permettent d’avoir une présentation claire et structurée. Je pense notamment à europass.
    LinkedIn, pourquoi pas. En tout cas, s’inscrire ne peut rien t’apporter de négatif. Personnellement, j’ai pu avoir quelques belles surprises.
    En ce qui concerne ‘l’après’, difficile de se prononcer à ta place. Sachant que ton stage peut très bien déboucher sur quelque chose. Et que tu peux très bien en discuter avec le corps enseignant qui sait ce qu’est cette année charnière (notamment en ce qui concerne les concours). En ce qui concerne les emplois, n’hésite pas à regarder de temps à autres le site de la bourse interministérielle de l’emploi public (BIEP) : certains domaines peuvent t’intéresser et te donner des idées.
    En résumé, ça va le faire 🙂 ! Et si tu as des questions, n’hésite pas à les poser !

    J'aime

    • Merci beaucoup pour ton retour sur ton vécu. Ton message me fait du bien au moral et me rassure surtout énormément. Je suis quelqu’un qui aime que tout soit planifier à l’avance et là, il y a trop d’inconnues et ça me stresse totalement.

      J'aime

  2. J’ai décidé d’arrêter avant ma dernière annee de Master car j’étais un peu dégoutée du système des études supérieures. Je ne regrette absolument pas mon choix. J’ai trouvé un travail et je vais pouvoir me faire de l’expérience pratique, ce que je n’avais jamais appris sur les bancs de la fac. Ce que je veux dire c’est que quitter la fac fait peur mais vraiment quand on prend du recul on peut envisager les choses positivement.

    J'aime

    • J’avais hésité d’arrêter après mes deux licences, puis après ma première année de master. Cependant, j’ai été acceptée dans des filières qui m’intéressaient le plus et j’ai continué. Mais je suis comme toi, je suis dégoutée du système des études supérieures.

      J'aime

      • Ca c’est parce que vous ne m’avez pas eu comme chargé de td 😀 .
        Le système des études supérieures est discutable. Je ne suis toutefois pas sûr qu’il y ait un système parfait. Il a des qualités mais aussi les défauts de ses qualités.

        J'aime

      • Disons que quand tu prends assez de recul, tu te demandes à quoi ça sert à part de te cultiver avec des connaissances générales et des théories philosophiques. Ils ne nous apprennent rien du monde concret et c’est bien dommage. Du coup je n’ai plus confiance et je trouve ça assez vain.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s