Benoît Abtey ; Jean-Baptiste Dusséaux et Mayalen Goust • Kamarades : La fin des Romanov (2015) ; Tuez-les tous (2016) ; Terre promise (2017)

Kamarades : La fin des Romanovs ; Tuez-les tous ; Terre promise • Benoît Abtey ; Jean-Baptiste Dusséaux et Mayalen Goust • Rue de Sèvres • 2015 ; 2016 et 1017

Petrograd, début 1917. Ania et Volodia se sont rencontrés au coeur de l’agitation révolutionnaire qui secoue la ville, et sont instantanément tombés amoureux. Mais, en dépit de leurs sympathies communes pour la révolution, tout les sépare. Lui est un simple soldat cosaque sorti du rang, elle est en fait la princesse Anastasia Romanova, fille du tsar… En ces temps troublés, leur route va croiser celle d’un autre militant, personnage trouble dont ils ignorent qu’il va jouer un rôle décisif dans les événements : Joseph Vissarionovitch Djougachvili, alias Staline.

•••

Aveline m’a transmis le virus des bandes-dessinées. Elle m’a recommandé La mort de Staline en début année que j’ai énormément apprécié. Je reviens avec une nouvelle série autour de la Russie, parfaite pour le programme du jour sur les Romanov.

À lire également :  La mort de Staline de Fabien Nury et Thierry Robin

Kamarades est une série qui se développe en trois tomes : La fin des RomanovTuez-les tous et Terre promise. L’intrigue commence quand la famille impériale russe, les Romanov, s’est vu destituée de son trône par la Révolution d’Octobre 1917. Elle s’inspire largement de l’Histoire. Durant ces trois livres, le lecteur peut croiser un certain caporal allemand du nom d’Adolf, un futur écrivain français s’appelant Malraux… Ce sont autant de clins d’oeil et de références à la grande histoire, à la culture de cette époque. J’adore quand les auteurs font des renvois à d’autres événements historiques, culturels, plaçant ainsi l’intrigue dans un contexte plus grand. Cela donne plus d’épaisseur au tout, une certaine crédibilité. J’aurai presque pu y croire si les preuves n’étaient pas là de l’assassinat des Romanov.

L’intrigue est vraiment bien menée au fil des différents opus. Heureusement que j’avais la série complète sous la main, car je l’ai enchaîné sans aucune interruption. Il faut avouer que les auteurs ont mélangé à merveille l’Histoire, des complots politiques et courses contre la montre. C’est rythmé, prenant et, une fois commencé, impossible à lâcher. Je me suis facilement attachée à cette famille qui fuit son pays et qui espère toujours y retourner. Les auteurs ont su lui donner un visage humain. Il y a toujours des rebondissements, de nombreux événements qui viennent changer la donne. Par ailleurs, pour les deux premiers tomes, Benoît Abtey et Jean-Baptiste Dusséaux ont démontré leur maîtrise parfaite du cliffhanger. Sans en faire trop, ils distillent juste la bonne dose de suspens pour se jeter sur le tome suivant.

À lire également : The Romanovs de Simon Sebag-Montefiore

Ce billet ne serait pas complet sans évoquer les illustrations de Mayalen Goust. J’ai beaucoup aimé ses dessins, très fins, mais surtout les couleurs utilisées pour les passages en Russie avec des dominantes de bleu et blanc, qui rappellent les couleurs de la monarchie, et ce rouge qui les éclabousse, couleur du sang et du communisme. Ce sont des contrastes qui sont lourds de sens, avec de grandes symboliques. J’apprécie énormément quand le visuel est au service, répond aussi au contenu. Les passages se déroulant en dehors de la Russie ont des couleurs plus douces, moins tranchées.

Je suis tombé par hasard sur cette bande-dessinée durant l’été, alors que je préparais le Mois russe. Elle a été une bonne surprise. Kamarades est un coup de coeur et je suis bien incapable de choisir un tome qui se démarquerait des autres tant la qualité est égale d’un livre à l’autre. Il faut donner sa chance à cette série qui mérite d’être plus connue.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s