Lucy Foley • The Guest List

The Guest List • Lucy Fowley • Février 2020 • William Morrow • 330 pages

On an island off the coast of Ireland, guests gather to celebrate two people joining their lives together as one. The groom: handsome and charming, a rising television star. The bride: smart and ambitious, a magazine publisher. It’s a wedding for a magazine, or for a celebrity: the designer dress, the remote location, the luxe party favors, the boutique whiskey. The cell phone service may be spotty and the waves may be rough, but every detail has been expertly planned and will be expertly executed.

But perfection is for plans, and people are all too human. As the champagne is popped and the festivities begin, resentments and petty jealousies begin to mingle with the reminiscences and well wishes. The groomsmen begin the drinking game from their school days. The bridesmaid not-so-accidentally ruins her dress. The bride’s oldest (male) friend gives an uncomfortably caring toast.

And then someone turns up dead. Who didn’t wish the happy couple well? And perhaps more important, why? 

•••

Comment résister à un livre qui me propose un mariage qui ne va pas se passer comme prévu sur une île isolée d’Irlande ? Je n’ai pas pu et je me suis délectée de chacune des pages de ce roman policier, qui a d’ailleurs gagné le prix Goodreads 2020 dans cette catégorie. Il y a de l’ADN d’Agatha Christie dans cette intrigue, et je pense notamment à Dix Petits Nègres. The Guest List est un coup de coeur qui m’a tenu en haleine alors qu’il y avait quelques aspects qui auraient pu me déplaire.

J’ai pris un peu peur quand j’ai vu le nombre de points de vue qui s’alternaient entre Jules, la mariée, sa soeur et demoiselle d’honneur, Olivia, et la femme du plus ancien ami de la future mariée, Helen. À elles, s’ajoutent Johnno, le témoigne du marié, et Aoife, la wedding planter. Heureusement, ils ont des rôles bien différents au sein du mariage et leurs caractères diffèrent grandement aussi. Après un ou deux chapitres de chacun, je n’ai plus eu de difficultés à les départager. Donc, c’est plutôt positif pour moi. La deuxième question que je me suis posée en voyant cette liste de personnages qui semblait ne plus en finir était de savoir si c’était bien nécessaire d’alterner autant de points de vue. La réponse est donnée au fur et à mesure que l’intrigue avance. Qu’est-ce qui lie toutes ces personnes entre elles ? Pourquoi Johnno et pas un autre homme de la fraternité étudiante ? Pourquoi avoir choisi Helen comme point de vue alors qu’elle semble très extérieure au couple ? J’ai adoré essayer de formuler des hypothèses concernant un possible lien entre eux. Une partie du suspens réside aussi dans ces questions.

Concernant les personnages, encore, Helen et Olivia sont clairement celles que j’ai préféré. Elles avaient toutes les deux leurs faiblesses, leurs traumatismes. J’ai aimé leurs confidences, d’apprendre à les connaître par ce biais. Jules m’a plutôt énervé de toujours accaparer le centre de l’attention. Johnno a été celui que j’ai le moins apprécié… Au début. Mes sentiments envers ce dernier ont beaucoup évolué au fur et à mesure que l’histoire avançait. L’alternance des points de vue permet de connaître leurs histoires, leurs points communs et leurs motivations pour commettre un meurtre.

L’intrigue démarre sur les chapeaux de roue, car elle s’ouvre sur une petite scène de panique lors de la soirée du mariage. Lucy Fowley a décidé de faire alterner aussi des temporalités différentes, entre la soirée après la cérémonie et l’arrivée des premiers invités la veille. C’est très bien fait de la part de l’auteur qui ne m’a pas perdu en route. Par ailleurs, dans ce genre de romans, je m’attends à un rythme frénétique. Or, dans The Guest List, l’histoire se construit progressivement et le rythme a été plus lent que ce à quoi je m’attendais. Pourtant, il a été difficile de le mettre de côté, car le suspens est bien mené et installé du début à la fin. L’identité de la victime n’est révélée que dans les dernières pages et celle de l’assassin n’est pas directement cité. Les indices sont donnés dans les chapitres et il faut être attentif tout au long de la lecture pour ne pas les manquer. J’ai apprécié cette manière de procéder, de construire l’histoire et le mystère.

The Guest List est un roman qui m’a happé du début à la fin également par son ambiance. Le mariage a lieu sur une île isolée, en Irlande. Une tempête se déclare le jour de la cérémonie. Le huis-clos est pesant et chacun des personnages a quelque chose à cacher. En même temps, Lucy Fowley m’a donné envie de pouvoir y aller, car un vieux manoir irlandais sur une île est l’endroit rêvé pour placer une telle revanche.

Ce roman n’est pas le premier qui semble dans la veine des Agatha Christie. The Hunting Party est aussi un de ses ouvrages autour d’un crime ou whodunit (roman à énigmes ou roman-jeu). Cette fois-ci, l’auteur nous embarque pour les régions reculées de l’Écosse, avec également un meurtre dans un cercle d’amis. Je me laisserai bien tenter, je l’avoue. En attendant, je recommande The Guest List. Je n’ai pas vu d’informations passées concernant une possible traduction en français, malheureusement.

2 réflexions sur “Lucy Foley • The Guest List

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s