Karen McManus • The Cousins (2020)

The Cousins • Karen McManus • 2020 • Delacorte Press • 337 pages

Milly, Aubrey, and Jonah Story are cousins, but they barely know each another, and they’ve never even met their grandmother. Rich and reclusive, she disinherited their parents before they were born. So when they each receive a letter inviting them to work at her island resort for the summer, they’re surprised… and curious.

Their parents are all clear on one point—not going is not an option. This could be the opportunity to get back into Grandmother’s good graces. But when the cousins arrive on the island, it’s immediately clear that she has different plans for them. And the longer they stay, the more they realize how mysterious—and dark—their family’s past is.

The entire Story family has secrets. Whatever pulled them apart years ago isn’t over—and this summer, the cousins will learn everything.

Je découvre enfin la plume de Karen McManus avec sa dernière publication, The Cousins, un roman autour d’un secret de famille. L’auteur signe ici un thriller psychologique qui m’a tenu en haleine, malgré quelques défauts.

En commençant ce livre, le lecteur n’a pas connaissance des raisons qui ont poussé la grand-mère a déshérité ses enfants. Eux-mêmes ne le savent pas. Le mystère sera toutefois levé, grâce à l’enquête menée par les petits-enfants. L’intrigue démarre rapidement et en deux chapitres, les principaux éléments sont déjà mis en place. Les cousins sont en route pour le complexe hôtelier de leur grand-mère. L’enquête peut ainsi commencer, car dès qu’ils la rencontrent pour la première fois, quelque chose sonne faux. Pour ma part, cela semblait prometteur : des cachotteries, un rythme rapide…

En effet, les événements s’enchaînent à une cadence soutenue, tout comme les révélations et les retournements de situation. Ils sont relativement nombreux et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde avec ce roman. Cependant, c’est à ce niveau que je suis déçue. Tout simplement, à la longue, j’ai trouvé que l’enchaînement devant un peu rocambolesque, too much. Le tout perd le peu de crédibilité qu’il y avait. J’ai continué l’histoire pour connaître le dernier mot de tous ses mystères. Mais même la fin m’a semblé un peu trop tirée par les cheveux.

The Cousins alterne les points de vue des trois cousins : Jonas, Aubrey et Millie. De temps à autre, celui d’Allison, la mère de Millie, s’intercale et donne des pistes sur ce qui s’est passé le dernier été sur l’île avec ses frères. Je n’ai pas vraiment eu de coup de coeur pour l’un ou l’autre des personnages. Je les ai trouvé un brin trop stéréotypés à mon goût. Millie, par exemple, est l’archétype de la jeune fille populaire, sûre de sa beauté et de sa richesse.

The Cousins a été une bonne lecture, mais qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. Il est divertissant sur le moment, mais c’est tout. J’en lirai sûrement d’autres de cette écrivaine de temps à autre, ayant une bonne partie de sa bibliographie dans ma liste d’envies.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s