Susi Holliday • The last resort (2020)

The Last Resort • Susi Holliday • Décembre 2020 • Thomas & Mercer • 300 pages

When Amelia is invited to an all-expenses-paid retreat on a private island, the mysterious offer is too good to refuse. Along with six other strangers, she’s told they’re here to test a brand-new product for Timeo Technologies. But the guests’ excitement soon turns to terror when the real reason for their summons becomes clear.

Each guest has a guilty secret. And when they’re all forced to wear a memory-tracking device that reveals their dark and shameful deeds to their fellow guests, there’s no hiding from the past. This is no luxury retreat—it’s a trap they can’t get out of.

As the clock counts down to the lavish end-of-day party they’ve been promised, injuries and in-fighting split the group. But with no escape from the island—or the other guests’ most shocking secrets—Amelia begins to suspect that her only hope for survival is to be the last one standing. Can she confront her own dark past to uncover the truth—before it’s too late to get out?


Il me tardait de découvrir ce roman, car il me faisait penser à un autre que j’avais beaucoup aimé récemment, The Guest List de Lucy Fowley. Il y a des points communs : l’action se déroulant sur une île coupée du monde, un groupe de personnes sans lien apparent, de sombres secrets et le meurtre parfait. Mais le roman de Lucy Fowley m’a tenu en haleine d’un bout à l’autre, ce n’est pas le cas avec celui-ci.

Pourtant, il y a de bonnes idées et la quatrième de couvertures semble prometteuse. Une luxueuse île, coupée de tout, me paraît être un bon point de départ pour un huis-clos à l’ambiance pesante. Les personnages semblent la ressentir, mais pas le lecteur. Je n’ai jamais ressenti un sentiment de danger ou d’urgence. Globalement, le roman manque sérieusement de rythme, mais surtout de suspens. En effet, il y a des passages prenants où l’histoire s’accélère, avant de longs moments plats. Ils sont quand même nombreux, malheureusement. Je n’avais pas l’impression d’avancer dans l’intrigue. À la moitié du roman, je n’avais aucune idée réelle où l’auteur allait nous amener. Il y a un certain nombre de scènes ridicules qui n’aident pas à la lecture. Pourtant, l’aspect technologique pouvait être intéressant, donnant un petit côté Black Mirror. Je n’ai pas été totalement convaincu par la manière dont Susi Holliday l’exploite.

Parfois, des personnages peuvent sauver une intrigue un peu faible. Ils peuvent être très bien construits, avec des psychologies très bien développées, des passés, et des secrets. Dans un tel roman, où les personnages sont au coeur de l’histoire, c’est un point d’autant plus important à mon sens. Ce dernier a pour sujet une vengeance et, je m’attendais à ce que cet aspect du livre soit riche. Hélas, j’ai été vraiment déçue. Les personnages sont détestables. Malgré les changements de narration, aucun attachement, même infime, pour l’un ou l’autre ne se crée. Ce sont des clichés ambulants : le couple d’influenceurs, une femme d’une cinquantaine d’années, double de Miranda Priesley du Diable s’habille en Prada, mais pour la finance, un autre tout droit sorti de la Sillicone Valley… Ils ne sont nullement construits tout en nuance et ils m’ont semblé avoir tous plus ou moins le même caractère. Ils sont imbus d’eux-mêmes, sûrs de leur succès/richesse/beauté. Ils ont un côté interchangeable.

De ce fait, il est très difficile de s’intéresser à leurs sombres secrets. Or, c’est le moteur de l’intrigue. Quelle est la raison pour laquelle ils sont réunis ? Qu’ont-ils fait qui justifient leurs présences sur l’île ? Cependant, j’ai eu du mal à y trouver un quelconque intérêt, même en avançant dans l’histoire alors que la tension devrait monter en puissance. Le suspense est à la traîne.

J’avais placé beaucoup d’espoir dans ce whodunit plus que prometteur avec une île au milieu de nulle part, l’apport technologique… Je suis déçue par ce roman qui ne m’a pas du tout transporté ou passionné.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s