Umbrella Academy, Saison 2

Une famille de super-héros déjantés se réunit pour tenter de résoudre le mystère entourant la mort de leur père, la menace d’une apocalypse et bien plus encore.

Avec : Elliot Page ; Tom Hopper ; Emmy Raver-Lampman ; David Castaneda ; Robert Sheehan ; Aidan Gallagher…


J’ai profité du troisième confinement pour me remettre à jour dans certaines séries. Cette deuxième saison d’Umbrella Academy était dans mes priorités. La première avait été un coup de coeur et j’avais eu plutôt de bons échos sur cette nouvelle saison. Après l’avoir vu, je suis un peu plus mitigée.

Certes, Umbrella Academy est une série rythmée avec des scènes très décalées, qui avaient fait le charme de la première saison et qui se retrouvent aussi dans cette deuxième, mais en moindre nombre. Certaines restent vraiment sympa. La toute première scène où les frères et soeurs laissent présager du bon pour la suite. Par ailleurs, j’avais adoré la bande-son également, à la fois moderne et un peu plus vintage. Elle est toujours étonnante, placée au bon moment pour créer ce décalage. C’est avec plaisir que j’ai retrouvé ces deux aspects dans cette nouvelle saison, et qui apporte une touche d’originalité.

Malheureusement, ce sont les deux seuls points qui m’ont réellement plu dans cette deuxième saison. Je suis plutôt déçue concernant le scénario. J’ai eu l’impression de voir une variation de celui de la première, avec une autre époque. Nous sommes à Dallas, quelques jours avec l’assassinat du président JFK. La trame est la même : empêcher l’apocalypse de se produire, dont le même personnage en est à l’origine. La fin rappelle également celle de la première. Pour moi, c’était vraiment la même histoire, le même méchant, le même protagoniste qui déclenche l’apocalypse, le même type de fin avec un autre saut dans le temps… Il n’y a vraiment rien de nouveau et cela a deux conséquences.

La première est qu’il y a beaucoup d’aspects qui se devinent bien avant qu’ils arrivent. Les quelques révélations tombent souvent à l’eau. Sur les six ou huit épisodes que comportent la saison, je n’ai été surprise qu’une seule fois. Le reste du temps, ce n’était que la confirmation d’un doute persistant.

La deuxième est que j’ai bien peur que la troisième saison ne soit dans la même veine que la première et la deuxième : une énième apocalypse, un autre saut dans le temps… La fin le laisse présager. La série a été officiellement renouvelée pour une saison trois. Elle sera vraiment déterminante pour moi. En effet, j’espère que les scénaristes sauront se renouveler et reverront le scénario.

Après une première saison géniale, cette deuxième me laisse un sentiment un peu négatif. J’ai l’impression que les scénaristes et autres se sont reposés sur leurs acquis et n’ont pas osé ou cherché à proposer d’autres originalités. Ce sont toujours les mêmes acteurs qui portent la série : Numéro 5 en tête avec Klaus.